La conscience environnementale ne cesse de progresser. Les secteurs publics et privés intègrent en amont les données environnementales dans les processus de communication, de concertation, de décision et de développement.

La surveillance de l'environnement littoral et marin nécessite notamment l'étude de l’eau (physico-chimie, température, salinité, oxygène, bactériologie, etc.), du sédiment (granulométrie, micropolluants, etc.) et du vivant (benthos, plantes, magnoliophytes, algues, poissons, corail, bio-monitoring, bio-indicateurs).

La cartographie de l'environnement littoral et marin est un outil indispensable à l’analyse de l’état d’un site et à la localisation précise des enjeux environnementaux. Sa réalisation requiert une méthodologie précise (levés sonar latéral, bathymétrie mono et/ou multifaisceaux, photographie aérienne et/ou satellitaire, observations directes en plongée et/ou par caméra embarquée, Remotely Operated Vehicle - ROV, prélèvements, etc.) et des données très variées à étudier, à traiter, à analyser, à restituer et à communiquer.

SEANEO dispose en outre de l’ensemble des compétences et des moyens nécessaires à la création d'un Système Information Géographique (SIG).

SEANEO intervient dans le cadre de projets de restauration, de gestion, de protection des zones côtières (récifs artificiels), et d'Aires Marines Protégées (Réserve Naturelle, Parc National, Parc Naturel Marin, sites Natura 2000), au niveau d'estuaires, de lagunes et de milieux variés (littoral, marin, tropical, etc.).

SEANEO réalise des études préliminaires, des études de faisabilité, des études d'incidence et d'impact (aménagements, ports de pêche et de plaisance, dragages, extractions de sédiments et rechargement de plages, stations d'épuration, industries, récifs artificiels, énergies marines renouvelables, câbles et canalisations sous-marins, etc.), des suivis scientifiques écologiques (faune, flore, espèces, habitats, écophysiologie, etc.), et socio-économiques (pêche, plaisance, plongée sous-marine, etc.).